FICHE PRATIQUE : CONDUIRE AU JAPON

Regardez-nous dans le blanc du blog !

VOUS-ALLEZ-CONDUIRE–AU-JAPON !

Oui, oui, oui ! Nous vous surveillerons !

Pourquoi conduire au Japon ? Parce que cela ne présente que des avantages et c’est facile, très facile !

Alors, bien évidemment, il faut choisir son endroit. On peut conduire par plaisir, pour tester la conduite à gauche mais à moins que vous faire le carrefour de Shibuya en automobile ne soit un challenge personnel, vous allez éviter Tokyo et les grandes agglomérations. Pourquoi ? Parce que dans ces endroits, le transport en commun est roi.

Non, vous allez utiliser la voiture au Japon comme une clé qui va vous débloquer la quasi-totalité du territoire et sortir des sentiers battus….. Là où vous pourrez apprécier et vous émerveiller sur un autre Japon.

Nous avons utilisé la voiture pour deux sites : La vallée D’IYA (prochain article) et l’exploration de Kyushu. Cela aurait été possible de les faire en transports en commun mais soit le train nous amenait à 25km de l’hôtel sans aucun moyen de visiter les alentours (IYA), soit il fallait prendre des rares bus (4 par jour max) qui ne permettaient pas de faire de correspondances (Kyushu).

Bref, tout cela a été réglé avec la voiture.

Comment cela se passe ?

I. LES PRÉPARATIFS

De quoi a-t-on besoin pour conduire au Japon ?

1.1 Les Papiers

Il suffit de votre permis de conduire en original et de sa traduction officielle réalisée par la Japan Automobile Federation (JAF) en remplissant un formulaire que l’on trouve (en français) ici :

http://www.jaf.or.jp/inter/translation/specific_e.htm

Ensuite, pour obtenir cette traduction, vous avez deux choix :

  1. soit vous rendre directement dans les bureaux de la JAF à Tokyo afin qu’ils vous délivrent la traduction rapidement (ils peuvent le cas échéant la faire porter à votre hôtel si vous ne voulez pas attendre sur place),
  2. soit avoir un ami japonais qui va faire la demande pour vous. Il n’y aura plus qu’à récupérer votre précieux à votre arrivée au Japon, lors d’une soirée de beuverie amicale

A noter que l’ambassade de France au Japon proposait de vous réaliser la prestation, mais elle ne le fait désormais plus.

Cette simple formalité vous coûtera la somme de 3.000 ¥ et votre traduction sera valable 1 an.

Vous n’avez donc absolument pas besoin d’un permis international !

1.2 La Kuruma (voiture)

Louer une voiture au Japon n’est pas très compliqué, il suffit de visiter les sites des différents loueurs locaux qui ont quasiment tous un site en anglais.

Ou alors, vous pouvez choisir, comme nous, TOCOO : http://www2.tocoo.jp/en

Ce site n’est pas un comparatif mais un compilateur d’offres de loueurs, qui en plus, offre des réductions.

Voici la page d’accueil.

tocooL’interface est facile à utiliser et une fois vos choix de dates, lieux et modèles de voiture fait, vous arrivez sur une seconde page que voici :

tocoo2

Cette page permet de choisir son offre avant de finaliser la réservation et voici QUELQUES CONSEILS TRES IMPORTANTS :

  1. Si votre recherche débouche sur 0 offres, cela veut sûrement dire que vous vous y êtes pris beaucoup trop tôt. Comme expliqué dans notre billet sur les hôtels, inutile de se ruer 6 mois à l’avance, rien n’est encore dispo. Faites votre recherche 1 mois à 1 mois ½ avant, pas plus !
  2. S’agissant des options, vous allez vous jeter, petits européens apeurés, sur le GPS en anglais (multilingual), et boum ! D’un coup, vous n’aurez plus d’offres ou alors 1 seule, à un prix pas intéressant.

La vérité est que vous n’avez pas besoin d’un GPS en anglais, un GPS japonais suffit. En effet, le GPS japonais a l’avantage de fonctionner avec des numéros de téléphone. Demandez à l’agence de location de vous rentrer le numéro de votre hôtel ou du site à visiter. Mémorisez la procédure et répétez à l’envie. De plus, si l’interface est en japonais, le guidage lui, peut être fait en anglais.

Surtout ne renoncez pas parce que vous n’avez pas un GPS full anglais !

Une fois votre offre sélectionnée, vous arrivez sur le formulaire à proprement parler. C’est un peu long à faire mais soyez TRES PRECIS, n’oubliez pas qu’au Japon, aucun rouage ne doit gripper. Ce serait dommage d’avoir à s’expliquer en japonais si votre réservation ne correspond pas.

A la fin du formulaire, vous entrez les coordonnées de votre CB pour la garantie uniquement, vous n’êtes pas débités.

tocoo3 tocoo4

Après confirmation, il vous reste à conserver précieusement les infos de l’agence et vous aider de Google Maps pour la repérer (prenez en une, bien sûr, à la sortie de votre gare d’arrivée)

II. A L’AGENCE

Vous avez récupéré votre traduction auprès de votre ami japonais qui vous l’a apporté contre 3.000¥ et une (ou plusieurs) bi-ru bien fraîche.

Vous trouvez sans mal l’agence grâce à votre plan préparé à l’avance et vous êtes là à l’heure ! Ça veut dire que si votre location commence à 9h00, vous y êtes à 8h40 minimum, pas 9h01 ou pire !

Un retard à la prise de location peut être jugé comme une annulation et un retard pour ramener la voiture à l’heure, que VOUS avez choisi, entrainera des pénalités. Vous êtes prévenus.

L’agent va contrôler votre réservation et vous demander de payer. Et, tenez-vous à votre siège, vous allez payer en CB ! Oui, au Pays du cash-pour-tout, vous allez faire un paiement CB. Et puis, pas n’importe laquelle, celle qui a servi à la réservation, sinon….muzakashii desune….(c’est difficile). Ne mettez pas l’employé japonais qui ne va pas parler un mot d’anglais dans l’embarras.

Une fois que tout est ok, il va vous accompagner à votre voiture et en faire un tour ULTRA-MINUTIEUX. N’ayez pas de réflexes français, faites TOUT mais ARCHI TOUT noter (vous voyez pourquoi faute être à l’heure maintenant ???)

L’agent va vous expliquer le fonctionnement du GPS, contrôler le carburant qui est toujours au max de toutes façons et vous demander de la rendre avec le plein.

Il vous remet le dossier de location avec les numéros utiles et vlan, vous vous insérez dans la circulation japonaise…

III. LA CONDUITE AU JAPON.

Au Japon, on conduit à gauche ! Oui et alors ?

Dans votre voiture, rien de change à part les essuie-glaces et les clignotants qui sont inversés. Faut prendre le coup de main, c’est tout et c’est pas (très) grave d’inverser au début.

« Mais comment que je fais pour passer les vitesses avec la main gauuuuuche ???? »

Ben tu ne les passes pas, tu te tais et tu laisses faire la boite de vitesses automatique !

Car il y aura forcément une boite auto et si l’option vous est demandée, prenez auto !

Pour mémoire et ceux qui n’ont jamais conduit de cette manière, vous vous coupez la jambe gauche à la scie égoïne et vous la rangez dans le coffre ! Seule la jambe droite va servir et elle aura la même fonction que chez vous : naviguer entre frein et accélérateur. Laisser traîner sa jambe gauche dans le secteur peut être dangereux si par réflexe vous pensez écraser l’embrayage (qui n’existe pas) alors que ce sera forcément le frein…

Pour le reste, l’immersion dans la conduite japonaise se fait tout seul ! Et pour une simple et bonne raison, c’est que le japonais en province conduit COOL, conduit SAFE, conduit SANS KLAXONNER, conduit EN RESPECTANT LES LIMITATIONS DE VITESSE, bref…c’est un vrai bonheur.

Il y aura juste les intersections pour tourner à droite qui vont un peu vous étonner au début mais vous comprendrez vite qu’il faut vous avancer sur la voie correspondante et attendre votre tour. A noter aussi que les feux tricolores sont situés de l’autre côté du carrefour, en face.

Pour le reste, il n’y a aucun panneau qui vous posera problème et pour le stationnement, faites preuve de bon sens ou suivez les instructions des employés présents à cet effet sur les sites.

Les routes de campagne sont souvent limitées à 50km/h. Vous pouvez dépasser un peu mais ne faites pas le bolide dans la pampa japonaise au risque d’avoir à vous débrouiller avec la maréchaussée locale qui vous aura attrapé. Dans le même ordre d’idée, ne collez votre voisin de devant si vous êtes sur une voie sans dépassement possible. Nous étions à une distance raisonnable mais plusieurs fois, des japonais ont attendu d’avoir un parking latéral pour nous laisser passer….preuve que nous étions trop oppressants à leur goût.

Seules les autoroutes sont payantes (et assez chères) mais si vous utilisez la voiture pour atteindre des zones plus profondes du pays, vous ne devriez pas en avoir besoin.

Bon, tout cela est idyllique mais il y a un point qui vous a fait tiquer un peu plus haut…. oui oui oui, nous le savons, nous sommes dans votre tête !

Il va falloir rendre la voiture avec le plein, donc aller dans une station-service. Comment faire ?

Soit en partant de l’agence, vous repérez la station-service la plus proche, comme ça, vous passez chez elle avant de rendre la voiture, soit vous vous fiez à votre GPS qui va vous signaler celles disponibles aux alentours.

Entrez dans la station et attendez l’agent. Demandez « Full » ou « Mantan » si votre japonais est insuffisant. Une fois le réservoir à ras-bord, on vous fera sûrement gratuitement le pare-brise et les rétroviseurs (NDLR : le verbe conjugué « fera » est à comprendre dans le sens « nettoiera » et non « explosera à la barre à mine »). Après paiement, les employés vous aideront à vous réinsérer dans la circulation. That’s all !

Il ne reste plus qu’à rendre votre voiture dans les temps à l’agence et repartir guilleret pour votre prochaine étape !

Cela a été pour nous une expérience vraiment appréciable, nous avons conduit en urbain jusqu’au chemin sinueux de montagne super étroit avec le précipice abrupt, juste à côté. Et nous n’avons rencontré AUCUNE difficulté. Nous avions un peu anticipé en « sur-préparant » les itinéraires au point de les faire partiellement sur Google Maps pour repérer les intersections et les points sensibles de circulation. Cela aura été au final totalement inutile. Le personnel des agences est absolument charmant et compétent.

Alors GO, mettez votre JR de côté quelques jours et laissez le flot de touristes là où il est…

Publicités

3 réflexions sur “FICHE PRATIQUE : CONDUIRE AU JAPON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s